VIVRE NATURELLEMENT - Hygiène et Santé
VIVRE NATURELLEMENT - Hygiène et Santé
VIVRE NATURELLEMENT Manger sainement Alimentation et santé livres et ebook
 VIVRE NATURELLEMENT Manger sainement        Alimentation et santé livres et ebook   

LES EDITIONS ANDRILLON - livres et ebooks  Soissons - Médecine douce - Manger sainement - Alimentation et santé

CUISINE VÉGÉTARIENNE

automne - hiver

          

          Il s’agit avant tout d’un ouvrage de cuisine végétarienne. Cependant, il n’a pas échappé à Robert RABELAIT qu’il est rarement possible de passer d’un jour à l’autre à ce mode d’alimentation. Il a donc introduit un nombre suffisant de recettes saines à base de viande et de poissons offrant ainsi une transition entre alimentation classique et celle excluant la chair animal.    

          Avec 7 jours de menus automne et 7 jours en hiver, 58 Recettes avec valeur caloriques, 28 recettes de transition  +  Quelques bonnes idées pour la santé.

 

Bientôt

CUISINE  VÉGÉTARIENNE
Menus et Recettes avec valeur caloriques PRINTEMPS - ETE

    TOME 2 Printemps - été

menus et recettes végétariens avec indication calorique.    

_______________________________________________________________________________________________

Achetez ICI : Tome 1 CUISINE  VÉGÉTARIENNE
Menus et Recettes avec valeur caloriques PRINTEMPS - ÉTÉ

Prix : Papier 19,78€ - eBook 9,99€

 

        EXTRAIT

 

CUISINE VÉGÉTARIENNE  automne - hiver

Robert RABELAIT

 

 

         L’alimentation est une des conditions essentielles de la santé. Ce devrait être là une évidence. Et pourtant, dans nos sociétés dites de haut développement, l’immense majorité des hommes se nourrissent comme si ce principe fondamental était ignoré. En effet le régime courant est, d’une façon générale, déséquilibré, excessif et carencé.

          Il n’est donc pas surprenant qu’une pathologie de la nutrition se soit développée ; pathologie qui se traduit par des maladies des métabolismes, par des états pléthoriques, par l’excès de glucose dans le sang, ou diabète, l’excès d’urée ou acide urique, les affections lithiasiques, l’hypertension artérielle, l’hyperviscosité sanguine, le déséquilibre des graisses du sang, l’hypercholestérolémie et hypertriglycéridémie, l’athérosclérose et d’autres maladies cardio-vasculaires, les altérations des centres nerveux, les involutions dégénératives articulaires, tissulaires, sensorielles bénignes et malignes.

        Si nous voulons échapper à ces misères, améliorer la qualité de notre vie, ajouter de l’énergie, de la lucidité à nos années, il importe à chacun de réfléchir sur sa manière de se nourrir de sorte que soient éliminés les excès et réduits les défauts et afin de recevoir une diététique complète et salubre

           C’est un impératif de santé, une des règles de base de l’hygiénisme intégral. D’aucuns veulent l’ignorer et comptent sur la médecine pour réparer les dégâts causés par une alimentation aberrante. Ils ont tort. La médecine ne dispose que d’ultimes expédients et en aucun cas d’une solution radicale apte à effacer les traces des désordres, les lésions irréversibles. Quant aux drogues allopathiques, nul n’ignore aujourd’hui, après tant de vains espoirs, les effets néfastes déterminés par leur emploi au long cours. Tout remède pondérable est toxique, selon la règle même de la médecine classique. Il en résulte qu’il n’existe pas de thérapeutique allopathique sans dangers, notamment de longue durée. Ceux qui soutiennent le contraire, médecins ou non, ignorent tout du problème ou bien ont intérêt à le minimiser.

            Cela est si vrai qu’un néologisme a été inventé : « iatrogène » ; il signifie : engendré par la médecine. Il existe, en effet, une pathologie iatrogène liée à la consommation des médications aussi bien courantes qu’exceptionnelles, caractérisée par des incidents, accidents et affections chroniques apparaissant tant dans le cadre de la médecine de cabinet que dans celui de la médecine hospitalière.

            Non, il ne faut pas compter sur la drogue chimique pour rétablir les désordres causés par une alimentation pléthorique basée sur des excès de viandes, de sucres (glucides), de corps gras. En revanche, chacun doit fonder sa santé sur l’hygiénisme intégral qui inclut, en premier lieu, la surveillance de l’alimentation et passer aussi de l’innombrable contingent des mal-nourrir-mal-portants, à celui, plus réduit, des bien-nourrir-bien-portants.

          Cela dit, l’ouvrage de Robert RABELAIT n’est pas un traité de diététique. Si vous voulez (et vous le devez) approfondit cette question, il vous faudra recourir à des manuels spécialisés, entre autres ceux de mon ami Luc Dressant. 

           Le livre que j’ai l’honneur de préfacer entre dans la catégorie des publications traitant de l’art culinaire. Dire aux hommes, aux femmes « voici comment on doit se nourrir » est une information et une formation indispensable, mais il n’est pas moins indispensable de leur fournir un outil pour pratiquer l’enseignement reçu. C’est là l’œuvre de l’auteur qui est à la fois diététicienne et cordon bleu.                                    

          Aussi a-t-il composé un livre pratique, apte à permettre au lecteur de suivre pour lui-même et sa famille, une diététique salubre et complète, tout en lui fournissant le moyen d’accroître les satisfactions intimes qui doivent nécessairement accompagner la consommation des repas.  

           Il s’agit avant tout d’un ouvrage de cuisine végétarienne. Cependant, il n’a pas échappé à Robert RABELAIT qu’il est rarement possible de passer d’un jour à l’autre à ce mode d’alimentation. IL a donc introduit un nombre suffisant de recettes saines à base de viande, offrant ainsi une transition entre alimentation classique et celle excluant la chair animal, tout en maintenant les sous-produits animaux : fromages, lait et œufs.               Tous adeptes de la diététique végétarienne seront heureux de disposer d’une quantité de recettes d’une qualité culinaire digne de nos plus grands maîtres. Quant à ceux tentés par un essai, ils sauront apprécier les mets de transition et entrer dans les délices des salades plantureuses, des pâtés végétariens substantiels, des préparations succulentes à base de céréales, des entremets exquis. Ayant expérimenté l’agrément de cette table à la fois légère et très nutritive, beaucoup l’adopteront définitivement. En même temps, et par voie de conséquence, ils observeront une amélioration de leurs facultés mentales, de leur mémoire et capacités intellectuelles. Ils s’éprouveront d’avantage maîtres d’eux-mêmes, plus patients, moins agressifs, offrant moins de prise au pessimisme et davantage à la joie de vivre.................

 

RETOUR ACCUEIL

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© 2017 by Robert ANDREANI et Éditions ANDRILLON 02200 Soissons Tout droits de reproduction et de traduction réservées pour tous pays.

Appel

Email