VIVRE NATURELLEMENT - Hygiène et Santé
VIVRE NATURELLEMENT - Hygiène et Santé
VIVRE NATURELLEMENT Manger sainement Alimentation et santé livres et ebook
 VIVRE NATURELLEMENT Manger sainement        Alimentation et santé livres et ebook   

 

 

Renseignement: vertebro@vivre-naturellement.fr

                   PROTECTION                                                        de la                                       COLONNE VERTÉBRALE

 

par le docteur Jean DERMEYER

MASSAGE DU DOS

 

     Dans la première partie de cette étude (voir l'article Massage vertébrale), nous avons vu comment se présentent le rachis et les différents segments et nous avons montré comment la colonne cervicale peut et doit être massée.

     Poursuivant la pratique de l'auto-massage, je vais proposer une technique de massage des trois autres parties de la colonne vertébrale : les dorsales, les lombaires et le sacrum.

     Essayez d'exercer une pression sur vos vertèbres : elle sera insuffisante, même si vous avez les bras long. Aussi bien faut-il recourir à un plan vertical, mur, porte et mieux le chambranle d'une porte. Il est souhaitable que cette bordure ait 20 à 30 cm de large et que ses arêtes soient arrondies ; mais, même si les arêtes ne le sont pas, l'angle saillant est utilisable.

1er exercice

     Se mettre en position debout, jambes légèrement écartées, à 20 cm de l'angle du chambranle. Appuyer le rachis contre cette arête de sorte qu'elle vienne entre les omoplates et le long de la gouttière jusqu'au sacrum.

     Dans cette position, exercer des pressions successives de bas en haut et de haut en bas, en vous inclinant en avant pour masser les vertèbres lombaires et le sacrum, et en vous redressant, prenant appui sur les dorsales, pour masser celles-ci. Les pressions s'effectuent par le poids même du tronc sur le chambranle et sont accrues en forçant en arrière au maximum.

     Cet exercice favorise l'intégrité de l'empilement des vertèbres en récupérant les microdéviations tout à fait muettes, puisqu'elles portent sur moins d'un centième de millimètre, mais qui n'en sont pas moins l'amorce de subluxations vertébrales, d'arthroses, de dorsalgies et de lombalgies extrêmement douloureuses.

2ème exercice

     Même position que ci-dessus, mais le dos tourné non pas à l'arête de chambranle mais à l'un des deux plans intérieurs verticaux.

     Les pieds toujours à 20 cm, le corps droit, jambes tendues, basculer contre le chambranle : votre corps se trouve dès lors dans un plan incliné ; faire un mouvement de rotation en prenant appui sur l'omoplate droite et sans bouger les pieds, forcer sur votre omoplate. Même mouvement en s'appuyant sur l'omoplate gauche et ainsi alternativement.

     Puis incliner le buste afin de prendre appui sur les dernières dorsales, les lombaires et le sacrum, et exécuter la rotation comme ci-dessus, droite-gauche, gauche-droite, en continuant à vous incliner pour masser le sacrum.

     Dix fois pour les omoplates, dix fois pour les lombes, dix fois pour le sacrum.

     Cet automassage sollicite largement la musculature dorsale et a une influence favorable sur les lombes et sur les vertèbres dorsales, lombaires et le sacrum.

3ème exercice

     Même position mais dos tourné à l'arête du chambranle. Appliquer le bord externe de l'omoplate droite contre cette arête et faire un mouvement de rotation vers la gauche ; un pli se forme, se déplace et se renouvelle.           Parvenir au bord externe de l'omoplate gauche, refaire le mouvement en sens opposé et revenir ainsi au point de départ.

     Cinq fois vers la gauche, cinq fois vers la droite, soit dix fois.

     Même exercice avec l'omoplate gauche, cinq fois dans chaque sens.

     Ce massage réalise un pétrissage superficiel efficace.

4ème exercice

     Prendre une serviette, l'enrouler dans le sens de la diagonale et, en tenant un coin dans chaque main, frictionner le dos en diagonale dans un sens puis dans l'autre ; même friction ensuite horizontalement, à partir du sacrum, en remontant progressivement jusqu'aux cervicales.

     Ainsi la totalité de la musculation du dos est frictionné pendant deux à trois minutes.

5ème exercice

     Position jambes écartées, corps droit bien équilibré sur les hanches et la clef de voûte sacrée.

     Poser les mains au niveau des hanches, pouces en avant, sur le côté, à l'appui des crêtes iliaques ; les coudes étant effacés en arrière au maximum, les doigts de chaque main joints, doivent être le plus proche de leurs vis-à-vis, voire se toucher.

     Remonter les mains en glissant sur les muscles de chaque côté du rachis, sans appuyer sur les saillies des vertèbres remonter alternativement, main droite, main gauche, en exerçant une pression faible d'abord, puis en augmentant graduellement cette pression glissée.

     Aller le plus haut possible, dix fois à droite, et dix fois à gauche.

6ème exercice

     Dans la même position que ci-dessus, mettre les mains au dos, l'extrémité des doigts posée sur les lombes. Pétrir avec la main droite les muscles à droite du rachis, avec la main gauche ceux à gauche du rachis.

     Ce pétrissage s'effectue avec la pulpe des doigts et le pouce. Commencer par un pétrissage superficiel et aller graduellement en profondeur en progressant de bas en haut.

     Dix fois de chaque côté.

*

**

    Ces six exercices permettent d'effectuer une pression en vue de préserver l'intégrité de l'empilement vertébral, et d'opérer une décontraction de toute la musculature.

   Cette action mécanique constitue donc une prévention des douleurs vertébrales et des arthroses, et favorise, sur le plan de la musculature, la désintoxication et la détente musculaire ; détente qui rend possible des séances de relaxation parfaite grâce à une résolution de la tension musculaire résiduelle.

Contre-indications :

     D'une façon générale, l'auto-massage du rachis et de la musculature est contre-indiqué au cours des maladies infectieuses aiguës et en cas de tuberculose osseuse et articulaire, de tuberculose pulmonaire et intestinale, d'affections rénales, de dermatoses ou maladies de peau inflammatoires et purulentes, de tumeurs malignes.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© 2017 by Robert ANDREANI et Éditions ANDRILLON 02200 Soissons Tout droits de reproduction et de traduction réservées pour tous pays.

Appel

Email