VIVRE NATURELLEMENT - Hygiène et Santé
VIVRE NATURELLEMENT - Hygiène et Santé
VIVRE NATURELLEMENT Manger sainement Alimentation et santé livres et ebook
 VIVRE NATURELLEMENT Manger sainement        Alimentation et santé livres et ebook   

                                                         LA POMME : obésité

 

 La pomme est un arsenal thérapeutique naturel. Riche en sucres vivants directement assimilables, en acides biologiques, en substances pectiques, en sels minéraux et oligo-éléments, la pomme est un aliment protecteur, un moyen de défense du cœur et des vaisseaux, un hypotenseur, un protecteur de l’appareil digestif, des nerfs et de la peau, un antilithiasique, un antirhumatismal, un antifatigue.

 

         L’excès d’embonpoint a toujours fait, et continuera de faire couler beaucoup d’encre, et d’affliger un nombre sans cesse croissant de femmes, en raison du côté inesthétique de la surcharge graisseuse, de l’épaississement des formes. Chez les hommes, l’obésité n’est pas moins fréquente, mais ils s’en accommodent plus facilement, se contentant d’acerbes critiques à l’endroit des excessives rondeurs qui surviennent chez l’autre sexe.

            Les uns et les autres doivent néanmoins lutter contre ce trouble, car il ne s’agit pas seulement d’élégance mais surtout de santé. Il importe avant tout de connaître les causes de l’excès d’embonpoint qui n’est après tout qu’un symptôme. L’obésité peut résulter d’un fonctionnement défectueux des glandes endocrines, et c’est la forme la plus difficile à réduire. Elle peut également tenir à une insuffisance d’utilisation des corps hydrocarbonés ou sucres, comme c’est le cas dans certaines formes de diabète. Elle est fréquente à l’époque de la ménopause. Et, tout simplement, elle tient parfois à une alimentation trop abondante qui dépasse les besoins de l’organisme.

            Dans tous les cas, il s’agit d’identifier la cause, et de pratiquer l’alimentation rationnelle et équilibrée. Il ne faut pas s’imaginer qu’un traitement de la médecine officiel, homéopathique ou autre, sera suffisant pour vaincre l’obésité ; seul le régime peut la stabiliser et la réduire. Les drogues ont toujours un côté dangereux et les traitements prescrits par la médecine générale, traitements chimiothérapiques ou hormonaux trop violents, ne doivent à mon avis être pratiqués qu’à l’hôpital ou en clinique.   La pomme n’est certes pas le remède spécifique de l’obésité, mais la diète aux pommes constitue une bonne et saine indication, si l’on veut bien se rappeler ses effets favorables sur l’équilibre biochimique.

            La diète aux pommes doit être conduite de telle sorte que ce fruit représente l’essentiel des repas. Il ne faut bien entendu y recourir que pour un temps limité. Une cure prolongée risquant, en effet, de provoquer d’autres troubles et notamment des maladies de carence. Au besoin, on se fera suivre par un médecin ami de la phytothérapie pendant la durée de la cure.

            Dans la diète stricte, on commence par une livre de pommes par jour pour atteindre au bout de quelques jours trois livres pendant la durée de 2 à 4 semaines. Cette cure, sauf indication précise du médecin, ne doit pas être suivie plus de deux fois par an. En dehors de la diète, on continuera à consommer des pommes et à suivre le régime approprié de la lutte contre la cause de l’obésité.

            Dans la diète atténuée ou demi-diète les pommes sont seulement consommées en guise de petit déjeuner et de dîner, et le déjeuner est composé suivant le régime prescrit.

            L’obèse doit faire en dehors des jours de diète annuelle ou semestrielle, une consommation régulière de pommes. En effet, ce fruit calme la faim, sa teneur en sodium est faible, et, en revanche, celle en potassium est élevée. On retiendra que le potassium favorise le métabolisme de l’eau ou en d’autres termes, pour ce qui concerne l’obèse, son élimination.

            La diète peut également être conduite avec du jus de pommes, environ 7 à 800 ml par jour sous surveillance médicale. Le Docteur Schlegel a contrôlé des cures semblables et a observé des pertes de poids allant jusqu’à 15 pour cent, sans que le sujet souffre exagérément de la faim.

 

                                                     E.A.

 

 

Vous avez installé un outil pour bloquer les publicités. Veuillez le désactiver pour que cette Web App puisse être correctement affichée et configurée.
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© 2017 by Robert ANDREANI et Éditions ANDRILLON 02200 Soissons Tout droits de reproduction et de traduction réservées pour tous pays.

Appel

Email