VIVRE NATURELLEMENT - Hygiène et Santé
VIVRE NATURELLEMENT - Hygiène et Santé
VIVRE NATURELLEMENT Manger sainement Alimentation et santé livres et ebook
 VIVRE NATURELLEMENT Manger sainement        Alimentation et santé livres et ebook   

AROMATHERAPIE DOSSIER N° 6

          Huile essentielle de genévrier, de géranium, de gingembre, de girofle, d'hysope, de myrte

propriétés et posologie.

 

ESSENCE DE GENÉVRIER

 

            Le genévrier commun (juniperus communis), de la famille des Cupressacées, se rencontre dans les régions tempérées et froides. Il existe de nombreuses espèces de genévriers, outre celle que nous venons de citer : le genévrier cade (juniperus oxycedrus), présent dans le bassin méditerranéen, donne l’huile de cade connue pour ses vertus parasiticides ; à partir du genévrier d’Espagne (juniperus hispanica) on fabrique de l’encens ; quant au bois du genévrier deVirginie (juniperus virginiana), il était autrefois utilisé pour la fabriquer les crayons.

            Le genévrier est également appelé genévrier. Le fruit de cet arbuste à feuilles persistantes est une baie. On l’utilise en cuisine, notamment dans la choucroute pour la parfumer. La distillation des baies donne une eau-de-vie qui entre dans la fabrication d’autres alcools.

            L’huile essentielle de genévrier est également extraite des baies. Elle est de couleur jaune-verdâtre et possède une odeur forte rappelant un peu celle du camphre. Ses constituants principaux sont le bornéol, le camphène et le terpinéol.

 

Propriétés et posologie

 

       L’huile essentielle de genévrier simple stimule les sécrétions de l’organisme. Cette propriété principale fait de cette essence un bon dépuratif et aussi un diurétique. Certains auteurs lui attribuent une vertu antidiabétique.

       En usage interne, à raison de trois gouttes deux fois par jour, cette essence est indiquée dans les affections urinaires et génitales (cystite, lithiase, leucorrhée, rhumatismes, gouttes).

         En usage externe, elle peut être utilisée contre l’eczéma et sur les petites plaies pour en accélérer la cicatrisation. Une goutte d’essence pour dix gouttes d’huile d’amande douce ou de glycérine officinale : bien mélanger et appliquer sur les parties à traiter.

 

 Effets indésirables en cas de surdosage :

            Soporifique et stupéfiante.

 

ESSENCE DE GÉRANIUM

 

            Le géranium est surtout connu comme plante ornementale. Cependant, l’huile essentielle n’est pas tirée de celle-ci, mais d’autres espèces du genre (P. capitatum, P. pelargonium : graveolensP. Odoratissimun ou P. robertianum. Elle est extraite par distillation des parties herbacées à la vapeur d’eau. Suivant l’espèce, la couleur de l’huile essentielle va du vert-jaunâtre au brun-verdâtre. Son odeur rappelle celle de la rose (certains détectent dans le parfum une nuance de menthe). L’huile essentielle de géranium contient du géraniol, du citronellol et un peu de linalol.

 

Propriétés et posologie

 

            L’essence de géranium est avant tout un astringent (qui resserre les tissus) et un cicatrisant. On lui attribue parfois des propriétés toniques, antalgiques et parasiticides.

            En usage interne, à raison de quatre gouttes deux fois par jour, l’essence de géranium combat efficacement la diarrhée, la gastro-entérite, l’ictère bénin, la colite.

            En usage externe, elle peut entrer dans le traitement des plaies, des engelures, des eczémas secs. Mélanger 10 ml d’essence de géranium avec 90 ml d’huile d’amande douce ; appliquer en légers massages sur les parties à traiter.

 

ESSENCE DE GINGEMBRE

 

            Originaire des Indes et de Malaisie, le gingembre (zingiber officinale) pousse sous les tropiques. La partie comestible est le rhizome. Il est utilisé comme condiment et dans la préparation de certaines confitures et de pâtes de fruits. C’est aussi le rhizome qui fournit l’huile essentielle, de couleur jaune pastel ; son odeur rappelle un peu celle du citron. L’essence de gingembre contient des phénols, de la zingérone et du zingérol.

 

Propriétés et posologie

 

            L’huile essentielle de gingembre est réputée pour ses vertus apéritives stomachiques et stimulantes. Certains auteurs lui attribuent des propriétés antiseptiques, fébrifuges et antalgiques en usage externe.

            En usage interne, à raison de deux gouttes deux fois par jour, l’essence de gingembre est indiquée dans le traitement de l’anorexie (manque d’appétit), des embarras gastrique ou intestinaux, et aussi dans le traitement complémentaire de l’impuissance.

            En usage externe, une friction de cette essence permet de camer les douleurs rhumatismales. Certains préconisent de l’employer pure. Verser deux gouttes sur la partie à traiter et frictionner trois à cinq minutes. Néanmoins, nous pensons que la friction sera plus efficace avec la préparation suivante : mélange de 10 ml d’essence gingembre avec 40 ml d’huile d’amande douce.

 

ESSENCE DE GIROFLE

 

            Le giroflier (eugenia caryophyllata) est un arbre tropical à feuilles persistantes de la famille des Myrtacées. Le bouton de la fleur, connu sous le nom de clou de girofle, est employé en cuisine dans la confection de certains plats. Le clou de girofle aromatise les eaux-de-vie aux fruits et utilisé dans la fabrication des eaux dentifrices (bains de bouche).

            L’huile essentielle de girofle est incolore ou jaunâtre, brunissant rapidement avec le temps. Son odeur caractéristique rappelle celle du clou de girofle. L’essence contient des phénols dont le principal est l’eugénol. En ce qui concerne l’essence officinal, sa teneur en eugénol doit être au moins égale à 85% et ne pas dépasser 93%. Cette spécification est sujette à des interprétations variables suivant les pays ; ainsi la Pharmacopée suisse mentionne que la teneur en phénols et acétyleugénol doit être supérieur à 75% en volume.

 

Propriétés et posologie

 

            L’huile essentielle de girofle est d’abord un antiseptique et un analgésique. Mais c’est aussi un antispasmodique et un vermifuge, et certains auteurs lui reconnaissent des propriétés cicatrisantes.

            En usage interne, à raison de deux gouttes une à deux fois par jour, l’essence de girofle peut être un préventif de divers maladies infectieuses (grippe, angine, bronchite).

            En usage externe, elle est particulièrement intéressante pour soulager les névralgies dentaires. Un coton, imbibé d’une goutte d’essence, placé sur la gencive de la dent douloureuse, fait merveille. L’huile essentielle de girofle entre d’ailleurs dans la composition des analgésiques utilisés par les dentistes.

            En usage domestique, les émanations d’essence de girofle éloignent les insectes, en particulier les moustiques et les mouches.

 

ESSENCE D’HYSOPE

 

            De la famille des Labiacées, l’hysope (hyssopus officinalis) est un sous-arbrisseau aromatique à feuilles linéaires, de 20 à 60 cm de hauteur. L’hysope se rencontre dans le bassin méditerranéen et en Asie Centrale, et est cultivée dans le midi de la France.

            La plante distillée contient du bornéol, du phellandrène, du géraniol.

 

Propriétés et posologie

 

            L’huile essentielle d’hysope est expectorante, c’est-à-dire qu’elle facilite l’élimination des sécrétions bronchiques.

            En usage interne, à raison d’une goutte par jour, l’essence d’hysope entre dans le traitement des maladies respiratoires et infectieuses : asthme, bronchite, rhume, rhume des foins.

            En usage externe, certains auteurs recommandent de l’utiliser contre l’eczéma en applications à raison d’une goutte d’essence pour 10 gouttes de glycérine ou d’huile d’amande douce.

 

Effets indésirables en cas de surdosage :

            Crises d’épilepsie.

 

ESSENCE DE MYRTE

 

            Le myrte (myrtus communis) est un arbuste de la famille des Myrtacées dont la hauteur varie entre deux et cinq mètres suivant l’âge, car il croît lentement mas vit très longtemps (cent ans). Le myrte se rencontre dans la végétation du bassin méditerranéen et plus particulièrement dans les maquis Corse.

            L’huile essentielle de myrte est obtenue par distillation des feuilles, des fleurs et des jeunes rameaux ; sa qualité varie en fonction des parties de la plante utilisée. L’essence de myrte contient du cinéol (40%), du myrténol, du géraniol et des terpènes. Sa couleur va du jaune au jaune-verdâtre et son odeur rappelle celle de l’eucalyptus.

 

Propriétés et posologie

 

            L’essence de myrte est antiseptique et légèrement astringente.

            En usage interne, à raison de deux gouttes deux fois par jour, elle permet de soigner efficacement certaines affections de la gorge comme la laryngite ou la trachéite.

            En usage externe, on utilise un mélange de 10 ml d’essence de myrte et de 50 ml d’huile d’amande douce, en frictions sur la poitrine pour les affections précitées ou en onction légère pour calmer les hémorroïdes (en complément d’un autre traitement).

 

E.A.

 

RETOUR ACCUEIL

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© 2017 by Robert ANDREANI et Éditions ANDRILLON 02200 Soissons Tout droits de reproduction et de traduction réservées pour tous pays.

Appel

Email