VIVRE NATURELLEMENT - Hygiène et Santé
VIVRE NATURELLEMENT - Hygiène et Santé
VIVRE NATURELLEMENT Manger sainement Alimentation et santé livres et ebook
 VIVRE NATURELLEMENT Manger sainement        Alimentation et santé livres et ebook   

sophrologie

  AROMATHERAPIE       dossier N° 4 : Huile essentielle de bouleau, de camphre, de carvi,

 propriétés et posologie

sophrologie

 

ESSENCE DE BOULEAU

 

            De la famille des Bétulacées, le bouleau (Betula alba) est un arbre répandu dans les forêts et nos montagnes. On utilise les feuilles, les bourgeons et l’écorce, qui contient une huile utilisée, à l’origine, en Russie pour assouplir les cuirs, d’où son nom d’huile de Russie. Cette huile entre également dans la composition de certaines lotions capillaires. L’essence de bouleau est extraite principalement des bourgeons. Elle est de couleur jaune brunâtre et possède une odeur délicate.

 

Propriétés et posologie

 

     L’essence de bouleau à une action diurétique puissante qui constitue sa principale propriété et a fait toute sa réputation.

      En usage interne, à raison de 2 gouttes trois fois par jour, cette essence est à utiliser pour le traitement des rhumatismes, de l’arthrite, de l’arthrose, de la goutte, de la lithiase rénale, des œdèmes, de la cellulite et de toutes les rétentions hydriques. Etant donné le goût peu agréable de l’essence de bouleau, il est préférable de la mélanger avec du miel au moment de son absorption.

 

ESSENCE DE CAMPHRE 

 

     Le camphrier du Japon (Cinnamomum camphora) est un arbre de la famille des lauracées, originaire de Chine, et qui croît aussi dans de nombreux pays chauds.

   L’essence naturelle de camphre, qui contient du bornéol, est extraite du camphrier de Bornéo (Dryobalanops aromatica), arbre de la région indo-malaise, de la famille des Diptérocarpacées. L’essence tirée du camphrier du Japon doit être proscrite en raison de sa toxicité.

    D’autre part, on fabrique également, à partir de l’essence de térébenthine, du camphre synthétique, qui entre dans la composition de nombreuses spécialités pharmaceutiques, l’élixir parégorique entre autres.

 

Propriétés et posologie

 

    L’essence de camphre, ou plus précisément le bornéol, est tonicardiaque, antiseptique et analgésique en usage externe. En usage interne, à raison de 2 gouttes deux fois par jour, il est utilisé pour stopper une diarrhée ou une colique intestinale et contre les maladies infectieuses. En cas de défaillance cardiaque légère, à la suite d’une fort émotion par exemple, on peut, en plus de l’ingestion de 2 gouttes sur un morceau de sucre par exemple, faire respirer quelques gouttes sur un mouchoir.

      Pour un usage externe, mélanger 15 ml d’essence à 85 ml d’huile d’amande douce. Masser les endroits douloureux des rhumatismes avec cette préparation, pendant 15 à 20 minutes, procure un soulagement efficace. On peut aussi utiliser cette même préparation comme huile de massage afin d’échauffer les muscles, chez le sportif.

 

ESSENCE DE CARVI 

 

      De la famille des Ombellifères, le carvi (Carum Carvi) est une plante répandue dans les bois et les montagnes de l’est de la France. Par son aspect, elle rappelle le cumin, l’anis et le fenouil, d’où les noms de cumin des près et d’anis des Vosges.

      On utilise ses semences comme condiment en Hollande, en Allemagne et dans certains pays arabes.

       L’essence de carvi contient principalement des cétones (carvone et carvène) qui lui donnent son odeur caractéristique d’anis. Elle est de couleur brunâtre.

 

Propriétés et posologie

 

     L’essence de carvi est stimulante, stomachique (facilite les fonctions digestives), diurétique, emménagogue (facilite les règles) et galactogène. Certains auteurs lui attribuent également des propriétés apéritives et vermifuges.

     En usage interne, à raison de 4 à 5 gouttes aux repas de midi et du soir, cette essence fait merveille pour combattre l’aérophagie et les flatulences.

     Elle peut être utilisée aussi avec bonheur en cas d’inappétence, de spasmes de l’estomac, de parasites intestinaux, de palpitations cardiaques, de règles difficiles et d’insuffisance de lait chez la femme allaitante.

      En usage externe, verser 10 gouttes dans un verre d’eau tiède ; l’utilisation de cette préparation comme bain de bouche parfume agréablement l’haleine.

 

                                      E.A.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© 2017 by Robert ANDREANI et Éditions ANDRILLON 02200 Soissons Tout droits de reproduction et de traduction réservées pour tous pays.

Appel

Email