VIVRE NATURELLEMENT - Hygiène et Santé
VIVRE NATURELLEMENT - Hygiène et Santé
VIVRE NATURELLEMENT Manger sainement Alimentation et santé livres et ebook
 VIVRE NATURELLEMENT Manger sainement        Alimentation et santé livres et ebook   

L’ARGILE (examen)

          L’argile ou terre glaise provient, nous y avons fait allusion, de la décomposition des feldspaths sous l’action des agents atmosphériques.

        Les feldspaths sont des espèces minérales entrant dans la constitution du granit. Ils sont composés de silice et d’alumine – silicate d’alumine. La silice provient elle-même de la famille du carbone – silicium – entrant en combinaison avec l’oxygène – composé oxygéné. L’alumine est un oxyde métallique dérivé de l’aluminium. Donc la synthèse de la silice et de l’alumine auxquelles s’ajoutent des bases alcalines et alcalino-terreuses donnent les feldspaths, et l’intervention incessante de l’eau les décompose en argile.

           Cette roche se reconnaît alors aux caractères suivants : l’ongle la raye facilement, elle rappelle au toucher le contact du savon, elle est très hydrophile et on peut même dire qu’elle absorbe l’eau avec une grande énergie ; ainsi si vous en placez un morceau sur la langue ; vous aurez l’impression qu’elle s’y colle par suite de l’absorption rapide de la salive, on dit qu’elle happe à la langue ; enfin vous savez que si vous mélangez à l’argile une quantité d’eau suffisante, vous obtenez une pâte que les enfants et ceux qui sont attirés par la sculpture aiment à pétrir.

          Ce dernier caractère relatif à la plasticité de l’argile résulte du fait qu’elle retient très fortement l’eau dont elle et imbibée. Ce pouvoir explique en même temps l’imperméabilité de l’argile.

         D’autre part, chacun sait que soumises à la cuisson les argiles durcissent en virant au rouge pour former la brique.

         Retenons aussi que cette argile qui sous l’aspect de la glaise collante adhère à nos chaussures ou à nos bottes, quand à l’automne nous parcourons une terre labourée, n’a pas une composition absolument uniforme. Le kaolin, par exemple, qui entre dans la fabrication de la porcelaine, est pauvre en silice. Les argiles les plus intéressantes, notamment au point de vue de la végétation, sont celles qui sont riches en silice, très plastiques et très hydrophiles.

         Outre la silice, éléments principal de 48 à 50 %, et le silicate d’alumine, 14 à 15%, les bonnes argiles doivent contenir d’autres éléments minéraux : de la chaux, de la magnésie, de l’oxyde de fer, des oxydes alcalins etc.

 

                                                  E.A.

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© 2017 by Robert ANDREANI et Éditions ANDRILLON 02200 Soissons Tout droits de reproduction et de traduction réservées pour tous pays.

Appel

Email